Mandragore : Bienfaits, Propriétés, Effets Secondaires, Dangers ?

3
1,716 vues

MANDRAGORE - Quels sont les meilleurs articles à ce sujet :
=>
http://mr-ginseng.com/mandragore/

Mandragore : Bienfaits, Propriétés, Effets secondaires, Dangers ?

Famille : Solanacées Genre : Mandragora Espèce : officinarum Noms communs : Abu'l-Ruh (Vieux arabe, "maître du souffle de vie"), abu-roh, adam koku, Adamova golowa ("tête d'Adam" russe), alrauinwortel ( néerlandaise), Alraun, alraune, alraunwurzel, Alrune (suédois), althergis, antimelon ("à la place de la pomme"), antimenion (grec, «contre la rage"), apemum (égyptien / copte), archine, astrang-dastam harysh, Atzmann, baaras (en hébreu, "le feu"), Bayd al-djinns (arabe moderne, «testicules du démon"), bhagner, offre-l-gul, bombochylos (grecs, "un jus qui produit des bruits sourds"), Ciceron (Roman, "plante de Circé»), l'usine de Circé, diamonon, dirkaia, dollwurz, drachenpuppe, dudaim, dukkeurt (danois, "root folle»), folterknechtwurzel, Bruz giatya, hemionus, henkerswurzel, hundsapfel, hunguruk koku, Kamaros ( grecque, «sous réserve de destin"), kindleinkraut, kirkaia ("plante de Circé»), lakhashmana, lakmuni, lebruj, liebesapfel, liebeswurzel, pomme d'amour, lufahat, luffah manganine (arabe, "pomme folle"), luffat, de main gloire (français), mala canina (Roman, "pomme de chien"), mala TERRESTRE (Roman, "pomme de terre"), mandraghorah, mandragore, mandragore, mandragore, mannequin ("petit homme" belge), mano di gloria, mardami , mardom ghiah (persan, «plante de l'homme»), mardum-gia (ancienne Perse, «l'homme usine"), matragun (roumain, "boisson de la sorcière»), matraguna, matryguna (Galice), mehr-egiah (persan, «l'amour usine "), mela canina (italien," pomme de chien "), menschenwurzel, minos, Namtar ira (assyrienne,« le [usine] mâle du dieu des plaies »), natragulya (hongrois), la mandragore Oriental, pevenka trava ( Russie, «l'usine qui crie"), pisdiefje (néerlandais), planta semihominis (Roman, "mi-homme plante"), pomo di canne (italien, "pomme de chien"), putrada, rakta Vindu, rrm.t (égyptienne ), la pomme de Satan, siradsch elkutrhrub (arabe andalou, "racine du démon El-sherif"), Sirag al qutr (arabe), Sirag el-kotrub (arabe / Palestine, "lampe du diable»), taraiba, taraila (Maroc) , tepillalilonipatli, thridakias, Tufah al-djinns (arabe moderne, «pomme du démon"), Tufah al-Majnoun (arabe, "[l'amour] pomme de Majnoun"), tufhac el sheitan (arabe, "pomme du diable" ), womandrake (anglais), yabrough (arabe syrienne, «donne la vie»), yabruh (arabe), ya pu lu (chinois), yavruchin (araméen), yubru-jussanam, zauberwurzel

Mandragora officinarum , ou mandragore, est le plus célèbre pour sa racine, qui peut atteindre jusqu'à 100 cm (39 "), et prend souvent une forme inhabituelle. C'est une plante vivace dont les feuilles longues et large croître directement à partir de ses racines une fois chaque printemps. Ces feuilles forment une rosette, du centre dont les fleurs bleues ou violettes en forme de cloche croître, faisant de cette rosette unique identifiable à la mandragore. Dans tous les autres moments de l'année, la plante est caché sous terre. La mandragore produit aussi des baies jaunes qui sentent fruité mais plus semblable au goût de tomates, et ses feuilles sentir beaucoup comme le tabac frais.

La mandragore occupe une place particulière comme le plus célèbre de toutes les plantes magiques, en raison de ses nombreuses utilisations magiques et médicaux et l'immense quantité de mythologie qu'il a généré.

Les historiens ont déterminé que la première mention de la mandragore se réfère à son utilisation à Babylone; divers documents sont contenus dans les tablettes cunéiformes des Assyriens et l'Ancien Testament. La première preuve de l'usage rituel se produit dans un texte cunéiforme ougaritique de Ras Shamra, daté entre le quinzième-quatorzième siècle avant notre ère Il ya aussi des preuves dans les textes cunéiformes mésopotamiens que la racine de mandragore a été combiné avec le vin pour créer une boisson psychoactive appelé "oeil de vache". Ce nom inhabituel est probablement attribuable à l'effet de dilatation cette concoction a eu sur les élèves.

Ornementation impliquant la racine de mandragore a été trouvé dans la tombe de Toutankhamon en Egypte; l'usine a commencé à apparaître largement là après qu'il a été porté de la Palestine pendant dix-huitième dynastie de l'Egypte. Il est devenu populaire comme une plante d'intérieur et dans le cadre de jardins sacrés consacrés à la déesse Hathor. Les fruits jaunes ont également été fréquemment mentionnés dans l'art pharaonique et des chansons d'amour du Nouvel Empire.

Il ya certains cas de la mandragore dans l'ancienne poésie grecque et la comédie, tout particulièrement dans les écrits de Lucien et Alexis.

Peuples germaniques anciennes ont également fait usage de la plante, en particulier leurs voyantes, qui étaient connus pour leurs capacités de clairvoyance loin à l'extérieur de l'Europe. Le nom allemand moderne alraune peut être retracée à l'ancienne terme germanique "alrun", qui se traduit par «tout savoir» ou «celui qui connaît les runes". La diabolisation de mandragore commencé une fois l'Allemagne est devenue dominée par le christianisme.

Au Moyen Age, la mandragore était souvent contrefaits en raison de sa popularité comme un talisman. Cette tendance s'est poursuivie même jusqu'à siècle précédent.

Dans des temps plus modernes, mais toujours historiques, il ya eu beaucoup notable mentions de la mandragore par des auteurs bien connus, y compris Machiavel, Shakespeare, Goethe, et Flaubert.

Plus près de notre époque, il ya eu plusieurs cas racontant de la mandragore dans les illustrations dessinées, y compris dans une bande dessinée tôt Schtroumpfs de 1979. Cela peut peut-être être attribuée aux auteurs de bandes dessinées et des lecteurs de la fascination pour la magie et l'occultisme, et Mandrake riche histoire dans ce domaine. Divers groupes de rock psychédélique ont intégré mandragore tradition dans leurs œuvres ainsi, y compris Deep Purple et Gong.

Malgré la riche histoire de la mandragore, il est devenu moins important dans les temps modernes, en dehors de quelques références maigres énumérés ci-dessus. Cela est principalement dû à son manque de disponibilité. Il n'a pas atteint une place de choix dans les sous-cultures qui utilisent les plantes psychoactives, et il n'a jamais fait l'objet d'une étude scientifique moderne.

L'utilisation traditionnelle: Bien que nous ayons très peu de détails en raison de la mauvaise qualité des sources disponibles, il est clair que dans les temps anciens, la mandragore a été le plus fortement utilisé par les sectes érotiques.

Il est largement admis que l'Ancien Testament contient plusieurs références aux "pommes d'amour" (fruits) de la mandragore comme un aphrodisiaque (si certains sont en désaccord que le terme hébraïque ancienne en question ne se traduit effectivement à «mandrake»). Le premier de ces cas est dans la Genèse, dans lequel le parfum des fruits jaunes de la mandragore a été décrit comme ayant des propriétés aphrodisiaques. Ces fruits sont toujours appréciées aujourd'hui comme aphrodisiaques dans le Proche-Orient.

Il existe des preuves que la mandragore a été utilisé dans les rites mystiques secrets de l'ancien Israël; l'un des facteurs à l'appui de cette hypothèse est la signification de la mandragore dans la cabale comme un symbole pour «devenir un». De même, dans l'Egypte ancienne, il semble que la mandragore fruits peuvent avoir été mangé comme aphrodisiaques.

Les anciens Grecs ont également utilisé la mandragore comme une plante de l'amour sacré. Dossiers laissés par le botaniste Théophraste indiquent qu'il y avait un rituel complexe même pour sa collection, adoptée sous les auspices de la déesse de l'amour Aphrodite.

Les éléphants ont même été observés manger mandragore directement avant l'accouplement.

Plusieurs comptes existent aussi dans diverses cultures anciennes de l'utilisation de la racine de mandragore comme une amulette protectrice. Il a été sculpté dans anthropomorphes "mandragore hommes», et dans les sociétés chamaniques qui ont été influencés par le christianisme, il a même été transformé en croix. Certains de ces derniers spécimens sont encore sur l'affichage dans certaines églises dans ces régions.

PREPARATION TRADITIONNELLE: Le brûlage et l'inhalation de la fumée de la mandragore est la méthode la moins efficace de connaître ses propriétés psychoactives. Les feuilles sont cueillies avant la fin de la saison de fructification, séché à l'ombre, et utilisés dans un mélange de tabac (soit avec du tabac ou d'autres herbes) ou comme encens. La racine fonctionne comme encens ainsi; la fumée est assez facile de respirer, même si son odeur n'est pas entièrement agréable.

Les feuilles fraîches peuvent également être mâchés, et fruits de la mandragore frais peuvent être consommés. Consommer des fruits de la mandragore frais est incroyablement sûr; il n'y a pas eu surdoses connus même après avoir consommé plusieurs fruits.

La racine est presque jamais mangé. Il est principalement extrait soit dans l'eau ou de l'alcool; il est à peu près aussi efficacement extrait dans l'ancien car il est le dernier.

Depuis les temps anciens, les teintures ont été réalisés et consommés après avoir été ajoutés à l'eau. De nos jours, une dose thérapeutique est considéré comme étant de 15 à 30 gouttes, et un aphrodisiaque / psychoactive dosage de 30 à 50 gouttes.

Mandragore racine a longtemps été mis en oeuvre dans la fabrication de la bière et du vin, à titre d'additif ou de la base de la fermentation. Lorsque la racine de mandragore est l'ingrédient principal dans le processus de brassage, la cannelle et le safran sont parfois ajoutés pour améliorer son goût. Mandrake bière est très puissant, avec des doses dépassant rarement un litre - boire avec prudence!

Les anciens Grecs utilisaient la mandragore frais ou secs dans le vin comme un aphrodisiaque. Pour faire du vin de mandragore, ajouter une poignée de haché racine de mandragore pour une bouteille de 0,75 litre de vin et laisser infuser pendant une semaine. Pour une puissance maximale, il est préférable de ne pas filtrer les morceaux de racines jusqu'à ce que le vin est parti, et la plus sure le vin, le plus efficace de l'extraction. Deux ou trois bâtons de cannelle et une cuillère à soupe de safran peuvent être ajoutés pour améliorer la saveur.

Une autre recette populaire implique hacher une grosse poignée de chaque bâtons de cannelle, racine de rhubarbe, gousses de vanille, et la racine de mandragore, et le trempage dans une bouteille de vin blanc pendant deux semaines. La matière végétale est ensuite drainée, et est ensuite coloré avec le moût ou le safran de Saint-Jean et sucré si vous le souhaitez, le plus efficacement possible avec une combinaison de la gelée royale et le miel.

Les esprits sont aussi un choix efficace pour le mélange avec la mandragore. Le seul endroit au monde où cette pratique est encore répandue est la Roumanie.

UTILISATION MEDICALE: Il a été dit que la mandragore avait peut-être le plus grand nombre d'utilisations de toute plante médicinale de l'Antiquité. Il a été diversement utilisé comme un analgésique / anesthésique, abortif, antidote, aphrodisiaque, inebriant, et en tant qu'agent de couchage. Et en effet, il a été le plus fortement utilisé narcotique / anesthésie des anciens / fin Antiquité et au Moyen Âge.

Plus précisément, la racine de mandragore a été utilisé dans les conditions suivantes: abcès, arthrite, douleurs osseuses, les callosités, les crampes, la décharge, l'érysipèle, maladie de l'œil et de l'inflammation, la goutte, les maux de tête, hémorroïdes, douleurs de la hanche, l'hystérie, l'infertilité, l'inflammation, les complications du travail, le foie douleurs, perte de la parole, la mélancolie, les problèmes menstruels, douleurs, douleurs articulaires, la possession, la scrofule, inflammation de la peau, l'insomnie, les morsures de serpent, les douleurs de la rate, les maux d'estomac, gonflement des ganglions, des tubercules, des tumeurs, des ulcères, une inflammation de l'utérus, les vers et les blessures. Il a également été utilisée en tant que traitement de l'anxiété et de la dépression.

Mandrake a été utilisé par les anciens Assyriens en deux principaux contextes médicaux: un analgésique et un anesthésique. Plus précisément, la mandragore a été couramment utilisé comme un traitement pour les maux de dents, les complications de l'accouchement, les hémorroïdes, et les maux d'estomac. Cette dernière utilisation impliqué ajoutant poudre de racine à la bière.

Depuis au moins le Nouveau Royaume d'Egypte, la mandragore a été utilisé en médecine il. Il existe des preuves pour indiquer que son utilisation remonte encore plus loin pour ca. 1600 avant notre ère comme un remède contre les vers de pend, des douleurs, des inflammations de la peau et des douleurs osseuses. Il a également été utilisé comme une crème pour la peau et le stabilisateur commun, et pour traiter une «langue malade".

Les hippocratiques dans la Grèce antique utilisé mandragore comme un remède à la mélancolie. Aristote classé comme un agent de couchage, tandis que Platon décrit comme un puissant anesthésiant. Le médecin Aretaios utilisé à cet effet lors de l'exécution chirurgie. Un autre médecin et scientifique, Aulus Cornelius Celsus, utilisés fruits de mandragore que sédatifs, et extrait de racine comme un remède pour les yeux et les maux de dents qui coule.

Les premiers manuscrits persans médiévaux montrent qu'ils ont utilisé mandragore comme aide à dormir, avec du chanvre et de l'opium.

Dans le domaine de la Roumanie, de Russie, et de la médecine folklorique européenne, la mandragore a souvent été utilisé dans le cadre d'une pommade pour traiter les affections de la peau à l'extérieur. Les feuilles fraîches sont également mâchées pour conjurer la douleur de maux de dents, tandis que la fumée de feuilles séchées de combustion est inhalée pour aider à la toux et les maux de tête.

Médecins homéopathes prescrivent mandragore pour des maux de tête (et d'autres maladies certian) aussi, mais sous la forme d'extractions de racines.

Brandy infusé avec la racine de mandragore est dit pour être efficace dans la lutte contre les Sympotms de rhumatisme chronique.

EFFETS TRADITIONNELS: Étonnamment, il ya pas beaucoup de comptes de l'ère moderne de l'expérience avec la mandragore.

L'ancien lexicographe Suidas a noté des effets "hypnotiques" de mandragore, alors que Hildegard von Bingen selon elle produit «illusions».

En 1950, un rapport décrit l'expérience mandragore comme apportant sur "ébriété, narcose, des hallucinations, des visions".

Des recherches plus moderne, y compris dans le domaine de l'homéopathie, a montré que les effets de la mandragore sont très semblables à la belladone, y compris les symptômes cliniques suivants: sécheresse de la bouche, du nez et de la gorge; atonie musculaire; une augmentation de la fréquence des impulsions; problèmes oculaires tels que l'hypermétropie et la dilatation des pupilles; et la perte de mémoire immédiate à court terme.

Autres comptes modernes avec du vin de mandragore décrivent une expérience plus agréable, notamment des sensations de plaisir qui parcourent le corps, une légère euphorie, et l'activité de rêve , avec une plus grande fréquence des rêves à caractère sexuel. Hallucinations de pression et visuels crâniens légers peuvent se produire. Une propension accrue à la musique, en particulier le rythme, a été noté, tout comme une diminution du sentiment de l'ego. Hypermétropie et bouche sèche sont tous deux auraient très doux. Les sensations commencent à environ 15 - 20 minutes après la consommation, et les effets de l'alcool sont négligeables.

Comptes les plus récentes de la consommation de fruits de mandragore, d'autre part, ne contiennent aucune mention des effets psychoactifs directs, mais une augmentation de rêves érotiques a été noté.

Article Wiki Fermé - Mandragore : Bienfaits, Propriétés, Effets secondaires, Dangers ?
posté Juil 19, 2014 par lancomega Niveau (9,050 points)

=> EN SAVOIR PLUS SUR LES PLANTES MÉDICINALES (Articles de Qualité)
(Ashwagandha, Rhodiola, Ganoderma Reishi, Panax Ginseng, Spiruline, Tribulus Terrestris, Maca, Garcinia cambogia, Schisandra, Ginkgo Biloba, Chlorella, Fenugrec, Harpagophytum, Griffonia Simplicifolia, Mucuna Pruriens, Curcuma...)

Plantes Médicinales & Compléments Alimentaires : 
...