mr ginseng http://mr-ginseng.com/
Forum officiel créé par
Mr-Ginseng.com : Site sur les plantes médicinales.

Odlg.org - Forum Officiel des Plantes Médicinales Partagez vos Expériences, Recettes, Témoignages et Problèmes de Santé !

2,177 questions

692 réponses

568 commentaires

1,772 membres

Astuce: Quand vous sélectionnez une réponse comme étant la meilleure, plus personne ne peut répondre à votre question.

Où en apprendre plus sur les Meilleures Plantes ?
=> ARTICLES DE QUALITE SUR LES PLANTES MEDICINALES


Ail : Bienfaits, Propriétés, Effets Secondaires, Dangers ?

2
1,959 vues

AIL - Quels sont les meilleurs articles à ce sujet :
=>
http://mr-ginseng.com/ail/

AIL : Bienfaits, Propriétés, Effets secondaires, Dangers ?

Vous pouvez augmenter les avantages pour la santé que vous recevez de l'ail en laissant reposer après avoir hachés ou écrasés il. Si vous donnez votre haché / écrasée temps de l'ail de s'asseoir avant de changer sa température (cuisson) ou le pH (par l'ajout d'aliments acides comme le jus de citron), il donnera les enzymes alliinase à l'ail la possibilité de travailler au nom de votre santé. Par exemple, en l'absence de hachage ou broyage, la recherche a montré que seulement 60 secondes au micro-ondes de immédiat entraînera ail perdre certaines de ses propriétés de protection contre le cancer. Immédiatement ébullition de l'ensemble, l'ail intact réduira également ces propriétés, comme la volonté ajout immédiat d'un ingrédient très peu acide comme le jus de citron.
Certains des composants uniques de l'ail sont plus durables dans les aliments (par rapport à l'extrait traité) de forme. L'allicine, l'un des plus prisés de soufre de l'ail des composés-reste intact pour seulement 2-16 heures à la température ambiante lorsqu'il est présent dans purifié (extrait) forme. Mais quand il est encore à l'intérieur de l'ail écrasé, l'allicine restera viable pour 2-1/2 jours.
L'ail peut aider à améliorer votre métabolisme du fer. C'est parce que les sulfures de diallyle à l'ail peut aider à augmenter la production d'une protéine appelée ferroportine. (Ferroportine est une protéine qui fonctionne à travers la membrane cellulaire, et elle forme un passage qui permet de laisser le fer stocké et les cellules deviennent disponibles lorsque cela est nécessaire.)
En plus d'être une bonne source de sélénium, l'ail peut être une source plus fiable ainsi. L'ail est ce que les scientifiques appellent une plante "sélénifère": il peut absorption de sélénium du sol même lorsque la concentration du sol ne favorisent pas cette absorption.
Les effets cardioprotecteurs de l'ail peuvent reposer en partie sur la production de sulfure d'hydrogène (H2S). Nos globules rouges peuvent prendre molécules contenant du soufre dans l'ail (appelé polysulfures) et de les utiliser pour produire H2S. Cette H2S peuvent à leur tour aider nos vaisseaux sanguins se dilatent et maintenir notre pression artérielle sous contrôle. Fait intéressant, certains des extraits d'ail transformés ne peuvent être utilisés par nos globules rouges de la même manière et ne semblent pas fournir le même niveau de cardioprotection qui est fourni par l'ail sous forme de nourriture.
Alors qu'il était encore à ses premiers stades, la recherche suggère que la consommation d'ail peut effectivement aider à réguler le nombre de cellules graisseuses qui se forment dans notre corps. 1,2-DT (1,2-vinyldithiin) est l'un des composés soufrés uniques à l'ail qui a longtemps été reconnues comme ayant des propriétés anti-inflammatoires. Mais ce n'est que récemment que les chercheurs ont découvert que certains de nos cellules fibroblastiques (appelés «pré-adipocytes") ne se transforment en cellules graisseuses à part entière (appelées «adipocytes») dans certaines circonstances métaboliques impliquant l'activité du système inflammatoire. 1,2-DT peut être capable d'inhiber ce processus de conversion. Puisque l'obésité est de plus en plus considérée par les chercheurs comme un état chronique de l'inflammation de bas grade, les avantages de la 1,2-DT de l'ail liées à l'inflammation peuvent éventuellement être étendues dans le domaine clinique de l'obésité.
WHFoods recommandations

Avec leur combinaison unique de flavonoïdes et de nutriments contenant du soufre, des légumes tels que l'ail allium-appartiennent dans votre alimentation sur une base régulière. Il ya des preuves de recherche pour inclure au moins une portion d'un allium légumes comme l'ail dans votre plan de repas chaque jour. Si vous choisissez l'ail comme légume de la famille des allium, essayez d'inclure au moins 1/2 gousse dans votre partie alimentaire individuelle. Si vous préparez une recette, nous recommandons au moins 1-2 gousses.

L'ail est un condiment merveilleuse d'ajouter l'arôme, le goût et la nutrition ajouté à vos plats. Nous recommandons souvent en utilisant l'ail haché ou pressé première dans beaucoup de nos plats à profiter des avantages découlant de l'ail. Toutefois, si vous ne pouvez pas tolérer l'ail cru, vous pouvez ajouter l'ail haché aux aliments pendant la cuisson. Il est préférable de l'ajouter à la fin du processus de cuisson pour retenir la quantité maximale de la saveur et de la nutrition
Ail, cru
6.00 gousses
(18,00 grammes)Calories: 27
GI: faible
Nutriments DRI / DV

manganèse de 15%

vitamine B6 12,9%

vitamine C 7,4%

cuivre de 5,5%

sélénium 4,6%

phosphore 3,9%

vitamine B1 3,3%

calcium 3,2%

Ce graphique détaille graphiquement le% VQ qu'une portion de l'ail fournit pour chacun des éléments nutritifs dont elle est une bonne très bonne ou excellente source selon notre système alimentaire des notes. Informations supplémentaires sur la quantité de ces nutriments fournis par l'ail peut être trouvé dans le Tableau des aliments Système d'évaluation . Un lien qui vous mènera à la In-Depth profil nutritionnel pour l'ail, avec des informations de plus de 80 éléments nutritifs, se trouve sous le tableau de l'Alimentation Système d'évaluation.
Bienfaits pour la santé
Description
Histoire
Comment sélectionner et mémoriser
Conseils pour la préparation et la cuisson
Comment profiter
Préoccupations individuelles
Profil nutritionnel
Références
Bienfaits pour la santé

Des livres entiers ont été écrits sur l'ail, une herbe appelée affectueusement "la rose puante" à la lumière de ses nombreux avantages thérapeutiques. Un membre de la fleur de lys ou Allium famille, qui comprend également les oignons et les poireaux, l'ail est riche en une variété de composés soufrés puissantes, y compris thiosulfinates (dont le composé le plus connu est l'allicine ), sulfoxydes (parmi lesquels le composé le plus connu est alliine ), et dithiins (dans lesquels le composé le plus étudié est ajoene). Bien que ces composés sont responsables de l'odeur caractéristique de l'ail piquante, ils sont aussi la source de beaucoup de ses effets bénéfiques pour la santé.

Des recherches récentes ont identifié des composés contenant du soufre supplémentaires qui sont responsables de statut de star de l'ail comme aliment de santé à l'appui. Ces composés soufrés comprennent le 1,2-vinyldithiin (1,2-DT), et thiacremonone. Le gaz de sulfure d'hydrogène (H2S) qui peut être faite à partir des sulfures de l'ail a également fait l'objet d'un grand intérêt de la recherche. Lorsqu'elle est produite et libérée de nos globules rouges, ce H2S gaz peut aider à dilater nos vaisseaux sanguins et aider à maintenir notre pression artérielle sous contrôle.

Enfin, lorsque vous pensez à des composés de soufre dans l'ail, il est important de se rappeler que le soufre lui-même est un élément clé de notre santé. Plusieurs études ont constaté que le régime américain moyen peut être déficient en soufre, et que les aliments riches en soufre peuvent être particulièrement importants pour notre santé. En plus de tous les composés du soufre lié énumérés ci-dessus, l'ail est une excellente source de manganèse et de la vitamine B6, une très bonne source de vitamine C, et une bonne source de sélénium.

Avantages cardiovasculaires

La plupart des recherches sur l'ail et notre système cardio-vasculaire a été réalisée sur la poudre d'ail, huile d'ail, ou des extraits d'ail âgés plutôt que de l'ail sous forme de nourriture. Mais en dépit de cette limitation de la recherche, des études alimentaires sur l'ail montrer ce allium légumes pour avoir des propriétés cardio importants. L'ail est clairement en mesure de réduire nos triglycérides sanguins et du cholestérol total, même si cette réduction peut être modérée (5-15%).

Mais le taux de cholestérol et la réduction des triglycérides sont par des prestations plus convaincantes pas moyen de l'ail quand il s'agit de cardioprotection. Ces prestations de haut niveau clairement viennent sous la forme de cellules de sang et à la protection des vaisseaux sanguins de stress inflammatoire et oxydatif. Dommages aux garnitures des vaisseaux sanguins par des molécules hautement réactives de l'oxygène est un facteur clé pour accroître notre risque de problèmes cardio-vasculaires, y compris la crise cardiaque et l'athérosclérose. Le dommage oxydatif conduit également à une inflammation indésirable, et c'est cette combinaison d'inflammation non désirée et le stress oxydatif qui met les vaisseaux sanguins à risque de la formation de plaque et de colmatage indésirables. Ensemble unique ail des composés soufrés aide à nous protéger contre les deux possibilités-stress oxydatif et l'inflammation non désirée.

Voici une liste des constituants de l'ail soufrés qui aident à réduire notre risque de stress oxydatif:

alliin
allicine
allixin
polysulfures d'allyle (APS) *
sulfure de diallyle (DAS)
diallyle disulfude (DADS)
trisulfure de diallyle (DATS)
N-acétylcystéine (NAC)
N-acétyl-S-allylcystéine (NASC)
S-allylcystéine (SAC)
S-allylmercaptocysteine ​​(SAMC)
S-ethylcysteine ​​(SEC)
S-méthylcystéine (SMC)
S-propylcysteine ​​(CPS)
1,2-vinyldithiin (1,2-DT)
thiacremonone
* "Polysulfures allyliques" est un terme générique qui fait référence à une variété de composés.

Sur le côté anti-inflammatoire de l'équation, le 1,2-vinyldithiin (1,2-DT) et thiacremonone sont de l'ail, les composés qui ont été d'un intérêt particulier dans la recherche récente. Les deux composés semblent agir en inhibant l'activité de molécules messagères inflammatoires. Dans le cas de thiacremonone, il est le facteur de transcription appelé NFkappaB inflammatoire qui obtient inhibée. Dans le cas du 1,2-DT, les mécanismes anti-inflammatoires exactes ne sont pas encore claires, même si la libération de molécules inflammatoires de messagerie comme l'interleukine 6 (IL-6) et l'interleukine 8 (IL-8) par les cellules macrophages a été montré à être réduite dans le tissu adipeux blanc de 1,2-DT. La combinaison de composés anti-inflammatoires et anti-stress oxydatif à l'ail, il est un aliment unique pour le soutien cardiovasculaire, notamment en termes de maladies cardiovasculaires chroniques dégénératives comme l'athérosclérose.

En plus de la capacité de l'ail pour aider à prévenir les vaisseaux sanguins de se boucher, ce allium végétale peut également être en mesure d'aider à prévenir la formation de caillots à l'intérieur de nos vaisseaux sanguins. Cette protection cardiovasculaire a été liée à une disulfure en particulier l'ail appelé ajoène. Ajoene a été démontré de manière répétée pour avoir des propriétés anti-coagulation. Il peut aider à prévenir certaines cellules de notre sang (appelées plaquettes) de devenir trop collante, et en gardant ce collant en échec, il diminue le risque de notre plaquettes de s'agglomérer et former un caillot.

Tout aussi impressionnant sur l'ail est sa capacité à abaisser la tension artérielle. Les chercheurs savent depuis environ 10 ans que l'allicine composé de alliine dans des blocs d'ail de l'activité de l'angiotensine II. Un petit morceau de protéine (peptide), l'angiotensine II permet à notre contrat de vaisseaux sanguins. (Quand ils se contractent, le sang est obligé de passer par un plus petit espace, et la pression est augmentée.) En bloquant l'activité de l'angiotensine II, forme allicine de l'ail peut aider à prévenir la contraction indésirable de nos vaisseaux sanguins et augmente indésirables dans le sang pression.

Plus récemment, cependant, les chercheurs ont trouvé que l'ail soutient notre pression sanguine dans une seconde et tout autre moyen. L'ail est riche en molécules contenant du soufre appelées polysulfures. Il s'avère que ces polysulfures, une fois à l'intérieur de nos globules rouges (hématies), peuvent en outre être convertis par nos globules rouges en un gaz appelé sulfure d'hydrogène (H2S). H2S aide à contrôler notre pression sanguine en provoquant la dilatation de nos vaisseaux sanguins. Lorsque l'espace à l'intérieur de nos vaisseaux sanguins se développe, notre pression sanguine se réduit. (H2S est décrit comme un "gasotransmitter" et placé dans la même catégorie que l'oxyde nitrique (NO) comme une molécule de messagerie qui peuvent aider à développer et détendre nos murs des vaisseaux sanguins). Fait intéressant, nos globules rouges ne semblent pas utiliser des extraits d'ail transformés en de la même manière qu'ils utilisent polysulfures dans les aliments-forme ail.

De nombreux effets bénéfiques cardiovasculaires de l'ail sont dues aux non seulement ses composés du soufre, mais également pour sa teneur en vitamine C, la vitamine B6, le sélénium et le manganèse. L'ail est une très bonne source de vitamine C, principal défenseur antioxydant de l'organisme dans tous les domaines (solubles dans l'eau) aqueux, tels que le sang, où il protège le cholestérol LDL de l'oxydation. Comme il est la forme oxydée du LDL cholestérol qui déclenche des dommages aux parois des vaisseaux sanguins, ce qui réduit les niveaux de radicaux libres oxydants dans le sang peut avoir un effet profond sur la prévention des maladies cardio-vasculaires.

Vitamine B6 de l'ail aide à prévenir les maladies du cœur par un autre mécanisme: l'abaissement des niveaux d'homocystéine. Produit intermédiaire d'un processus biochimique cellulaire important appelé le cycle de la méthylation, l'homocystéine peut directement endommager les parois des vaisseaux sanguins.

Le sélénium dans l'ail peut devenir une partie importante du système antioxydant de notre corps. Un cofacteur de la glutathion peroxydase (une des plus importantes enzymes antioxydantes produites en interne de l'organisme), le sélénium travaille aussi avec de la vitamine E dans un certain nombre de systèmes antioxydants essentiels.

L'ail est riche non seulement en sélénium, mais également dans un autre oligo-élément, le manganèse, qui fonctionne comme un cofacteur dans un certain nombre d'autres enzymes importantes de défense antioxydant, par exemple, également de la superoxyde dismutase . Des études ont montré que chez les adultes déficients en manganèse, le niveau de HDL (le «bon forme" de cholestérol) est diminuée.

Avantages anti-inflammatoires à travers les systèmes du corps

Notre système cardio-vasculaire n'est pas le seul système de corps qui pourraient être en mesure de bénéficier de propriétés anti-inflammatoires de l'ail. Il ya des preuves préliminaires (principalement des études sur les animaux, et la plupart du temps basées sur des extraits d'ail plutôt que l'ail des aliments entiers) que notre notre système musculo-squelettique et le système respiratoire peuvent également bénéficier de composés anti-inflammatoires à l'ail. Tant le sulfure de diallyle (DAS) et dans thiacremonone ail ont été représentés comme ayant des propriétés anti-arthritiques. Et dans le cas de l'inflammation allergique des voies respiratoires, extrait d'ail vieilli a été show à améliorer les conditions inflammatoires (une fois de plus dans les études animales).

Encore plus préliminaire des données de recherche montrant que certains aspects inflammatoires de l'obésité peuvent être modifiées par des composés contenant du soufre dans l'ail. Plus précisément, il est une étape dans le développement des cellules graisseuses de l'organisme (adipocytes) qui semble être étroitement liée à l'état de notre système inflammatoire. Les cellules adipeuses ne peuvent pas devenir pleinement eux-mêmes, sauf qu'ils sont capables de passer d'une étape préliminaire appelée "pré-adipocytes" à une étape finale appelée «adipocytes». L'un des composés de soufre dans l'ail (1,2,-vinyldithiin, ou le 1,2-DT) apparaît en mesure de réduire cette conversion des préadipocytes en adipocytes, et l'impact de la 1,2-DT semble être associée à une inflammation. Même si très préliminaire, cette recherche sur le 1,2-DT est passionnant parce que l'obésité est de plus en plus considérée comme une maladie caractérisée par une chronique, inflammation de bas niveau et notre statut inflammatoire est précisément là où le 1,2-DT de l'ail a son impact apparent.

Avantages antibactériens et antiviraux

Du point de vue de l'histoire médicale, les propriétés antibactériennes et antivirales de l'ail sont peut-être sa caractéristique la plus légendaire. Ce légume d'allium et ses mandants ont été étudiés non seulement pour leurs prestations dans le contrôle de l'infection par les bactéries et les virus, mais aussi l'infection à d'autres microbes, y compris les levures / champignons et les vers. (Un disulfure particulier à l'ail, appelé ajoène, a été utilisé avec succès pour aider à prévenir les infections par la levure Candida albicans.) Recherche très récente a démontré la capacité de l'ail frais écrasé pour aider à prévenir l'infection par la bactérie Pseudomonas aeruginosa chez les patients brûlés. Également d'un intérêt particulier a été la capacité de l'ail pour aider dans le traitement d'infections bactériennes qui sont difficiles à traiter à cause de la présence de bactéries qui sont devenues résistantes à des antibiotiques de prescription. Cependant, la plupart des recherches sur l'ail comme un antibiotique a impliqué des extraits d'ail frais ou de produits d'ail en poudre plutôt que de l'ail frais en forme d'aliments entiers.

Prolifération de la bactérie Helicobacter pylori dans l'estomac-un facteur de risque important pour l'ulcère gastrique-a été un autre domaine d'intérêt pour les chercheurs qui souhaitent explorer les avantages antibactériennes de l'ail. Les résultats dans ce domaine, cependant, ont été mitigés et peu concluantes. Bien que l'ail peut ne pas être en mesure de modifier le cours de l'infection elle-même, il peut encore être bénéfiques pour la santé de l'ail pour aider à réguler la réponse de l'organisme à cette infection.

Prévention du cancer

Bien que pas aussi fort que les données de recherche pour les légumes crucifères, la recherche sur les légumes, y compris ail-montre que ces légumes ont des propriétés anti-cancéreuses importantes allium. Fait intéressant, une forte consommation d'ail (à peu près traduit par l'apport quotidien de cet aliment) a été trouvé à moins de risque de pratiquement tous les types de cancer, à l'exception du cancer de la prostate et le cancer du sein. Cependant, la consommation modérée d'ail (traduit approximativement comme plusieurs fois par semaine) a été constaté à plusieurs reprises à un risque plus faible de seulement deux types-cancer colorectal et le cancer du rein. Cette différence entre «élevé» par rapport à la consommation de l'ail «modéré» peut être une réelle différence qui suggère que nous avons tous besoin de manger plus d'ail si nous voulons maximiser les avantages liés au cancer. Ou peut-être une différence qui est plus liée à des complications de recherche impliquant les options proposées pour la recherche participants lors de la déclaration de leur apport alimentaire. Pourtant, l'ail a une feuille de route cohérente par rapport aux prestations générales de lutte contre le cancer, et il ya de bonnes raisons de recherche pour classer l'ail comme un «anti-cancer» alimentaire.

Les sulfures d'allyle trouvés dans l'ail peuvent jouer un rôle clé dans ses prestations de prévention du cancer. Ces composés d'ail sont capables d'activer une molécule appelée facteur nucléaire érythroïde (Nrf2) dans le compartiment principal des cellules. La molécule Nrf2 se déplace ensuite à partir du compartiment central de la cellule dans le noyau de la cellule, où il déclenche une grande variété d'activités métaboliques. Dans certaines circonstances, cet ensemble d'événements peut préparer une cellule pour l'engagement dans une forte réponse de survie, et notamment, le type de réaction qui est nécessaire dans des conditions de stress oxydatif. Dans d'autres circonstances, le même ensemble d'événements peut préparer la cellule à s'engager dans la mort cellulaire programmée (apoptose). Quand une cellule reconnaît qu'il est devenu trop compromis de continuer à fonctionner de façon saine avec d'autres cellules, il s'arrête de poursuivre son propre cycle de vie et commence essentiellement à se démanteler et recycler ses parties. Il est essentiel pour une cellule afin de déterminer s'il doit continuer ou arrêter lui-même, parce que les cellules qui continuent sans la capacité de fonctionner correctement ou de communiquer efficacement avec les autres cellules sont à risque de devenir cancéreuses. La capacité des sulfures d'allyle de l'ail pour activer Nrf2 suggère que l'ail peut être en mesure de contribuer à modifier ces réponses cellulaires tout-critiques et empêcher les cellules potentiellement cancéreuses de se former.

Un domaine particulièrement intéressant de la recherche sur l'ail et la prévention du cancer implique la viande cuite à des températures élevées. Les amines hétérocycliques (AHC) sont des substances liées au cancer qui peuvent se former lors de la viande entre en contact avec une surface de cuisson à haute température (400 ° F/204 ° C ou plus). Un tel HCA est appelé PhIP (qui signifie 2-amino-1-méthyl-6-phénylimidazopyridine). PhIP est pensé pour être une des raisons de l'augmentation de l'incidence du cancer du sein chez les femmes qui consomment de grandes quantités de viande, car il se transforme rapidement en composés endommageant l'ADN.

Le sulfure de diallyle (DAS), l'un des nombreux composés contenant du soufre, de l'ail, on a représenté à inhiber la transformation de PhIP en carcinogènes. Blocs DAS cette transformation par la diminution de la production des enzymes hépatiques (la Phase I des enzymes de CYP1A1, CYP1A2 et CYP1B1) qui transforment en composés PhIP endommageant l'ADN activés. Bien sûr, votre meilleure façon de prévenir la formation de PhIP n'est pas d'apporter votre viande en contact avec une ° F/204 ° C surface de cuisson de 400 en premier lieu. Mais ce domaine de recherche renforce encore notre point de vue de l'ail comme un légume d'allium avec des propriétés de cancer-préventifs importants.

Ail et métabolisme du fer

Des recherches récentes ont montré que l'ail peut être en mesure d'améliorer notre métabolisme du fer. Quand le fer est stocké dans nos cellules, l'un des passages clés pour être déplacé hors de la cellule et renvoyé en circulation implique une protéine appelée ferroportine. Ferroportine est une protéine qui fonctionne à travers la membrane de la cellule, et il fournit un pont de fer à traverser et sortir de la cellule. L'ail peut être en mesure d'augmenter la production de notre corps de la ferroportine, et de cette façon, aider à garder le fer dans la circulation comme il est nécessaire.

Description

Pour un petit légume, l'ail ( Allium sativum ) a certainement un grand, et bien méritée, la réputation. Et bien que l'ail ne peuvent pas toujours apporter la bonne chance, de protéger contre le mal, ou conjurer les vampires, les caractéristiques auxquelles il a été attribué folklorically, il est garanti pour transformer n'importe quel repas en une expérience culinaire gras, aromatique, et en bonne santé. L'ail est un membre de la famille des liliacées et est un cousin à oignons, les poireaux et la ciboulette.

L'ail est disposé dans une tête, appelé «ampoule», qui est en moyenne d'environ 2 pouces de hauteur et de diamètre et se compose de nombreuses petites gousses séparées. Les deux clous de girofle et le bulbe entier sont enfermés dans des gaines de type papier qui peuvent être blanc, blanc cassé, ou qui ont une teinte rose / violet. Bien que les gousses d'ail ont une texture ferme, ils peuvent être facilement coupées ou écrasées. Le goût de l'ail est pas comme les autres-qu'il touche le palais avec un piquant chaud qui est ombragée par un fond très subtile douceur. Bien que l'ail éléphant a de plus grandes gousses, il est plus étroitement liée à la poireau et donc n'offre pas les avantages pour la santé à part entière de l'ail ordinaire.

Frais, séchés et l'ail en poudre sont disponibles dans les marchés tout au long de l'année, toutefois, les variétés fraîches de la Californie sont en saison de Juin à Décembre.

Histoire

Originaire d'Asie centrale, l'ail est l'une des plus anciennes plantes cultivées dans le monde et a été cultivé depuis plus de 5000 ans. Les anciens Egyptiens semblent avoir été le premier à cultiver cette plante qui a joué un rôle important dans leur culture.

L'ail a été accordé non seulement aux qualités sacrées et placé dans le tombeau de pharaons, mais il a été donné aux esclaves qui ont construit les pyramides d'améliorer leur endurance et la force. Cette qualité pour améliorer la résistance a également été honoré par les Grecs et les Romains, les civilisations dont les athlètes mangé de l'ail avant des événements sportifs et dont les soldats consommé avant d'aller à la guerre.

L'ail a été introduit dans différentes régions à travers le monde par la migration des tribus et les explorateurs culturels. Par le 6ème siècle avant JC, l'ail a été connu en Chine et en Inde, ce dernier pays l'utilisant à des fins thérapeutiques.

Tout au long des millénaires, l'ail a été une plante bien-aimé dans de nombreuses cultures pour deux de ses propriétés culinaires et médicinales. Au cours des dernières années, il a gagné en popularité sans précédent depuis les chercheurs ont été scientifiquement valident ses nombreux avantages pour la santé.

Actuellement, la Chine, la Corée du Sud, l'Inde, l'Espagne et les États-Unis sont parmi les meilleurs producteurs commerciaux d'ail.

Comment sélectionner et mémoriser

Pour un maximum de saveur et les bienfaits nutritionnels, toujours acheter de l'ail frais. Bien que l'ail en flocons, de poudre ou sous forme de pâte peuvent être plus pratique, vous pourrez tirer moins de bénéfices culinaires et la santé de ces formes.

Achetez l'ail qui est grasse et a la peau intacte. Appuyez doucement sur le bulbe d'ail entre vos doigts afin de vérifier qu'elle est ferme et n'est pas humide.

Évitez l'ail qui est doux, ratatinées, et moisi ou qui a commencé à germer. Ceux-ci peuvent être des indications de dégradation qui provoquent la saveur et la texture inférieure. Taille n'est souvent pas une indication de la qualité. Si votre recette demande une grande quantité d'ail, n'oubliez pas qu'il est toujours plus facile à peler et hacher quelques gousses plus grande que de nombreux petits. L'ail frais est disponible sur le marché tout au long de l'année.

Stocker l'ail frais en soit un découvert ou un récipient légèrement couvert dans un endroit sombre et frais loin de l'exposition à la chaleur et la lumière du soleil. Cela aidera à maintenir sa fraîcheur maximale et aider à prévenir la germination, ce qui réduit sa saveur et provoque l'excès de déchets. Il n'est pas nécessaire de réfrigérer l'ail. Certaines personnes geler ail pelées; Toutefois, ce procédé permet de réduire son profil de saveur et change sa texture.

Selon son âge et de la variété, de bulbes entiers seront garder au frais pendant environ un mois si stocké correctement. Inspectez l'ampoule fréquemment et supprimer toutes les gousses qui semblent être desséché ou moisi. Une fois que vous cassez la tête d'ail, il réduit considérablement sa durée de vie de quelques jours.

Conseils pour la préparation et la cuisson

Conseils pour préparer l'ail

La première étape de l'utilisation de l'ail est de séparer les gousses. Un moyen facile de le faire est de placer l'ampoule sur une planche à découper ou une surface dure et doucement, mais fermement, appliquer une pression avec la paume de votre main à un angle. Cela entraînera les couches de la peau qui détiennent l'ampoule ainsi que de se séparer.

Pelez l'ail avec un couteau ou encore, séparer la peau des gousses en plaçant une gousse avec le côté lisse vers le bas sur une planche à découper et tapotant doucement avec le côté plat d'un couteau large. Vous pouvez ensuite retirer la peau avec les doigts ou avec un petit couteau. Si il ya une pousse verte dans le centre de la gousse, retirez-la doucement car il est difficile à digérer.

Hacher ou écraser stimule le processus enzymatique qui convertit l'alliine phytonutriments en allicine, un composé à laquelle de nombreux avantages pour la santé de l'ail sont attribués. Afin de permettre à la production maximale de l'allicine, attendez au moins 5 minutes avant de manger ou de cuisiner l'ail. Respectez également ce 5 minutes de "time out" période avant d'ajouter un ingrédient acide haute à l'ail (par exemple, le jus de citron). Ingrédients avec un pH inférieur à 3,5 peuvent également désactiver le processus enzymatique.

Depuis concassage et broyage sont les étapes de préparation des aliments qui activent les enzymes de l'ail, ces étapes peuvent vous aider à obtenir un grand nombre de prestations spéciales de l'ail. Par exemple, la recherche a montré que les micro-ondes ou à la vapeur d'ail en non broyé, sous forme de clou de girofle entier désactiver ses enzymes, la prévention de ces enzymes de travailler. Pour cette raison, nous vous recommandons de le couper ou écraser les gousses d'ail avant chauffage. Selon les recherches sur les méthodes de préparation d'ail, il suffit de 60 secondes d'micro-ondes clous de girofle à atténuer certains des avantages pour la santé de l'ail. En revanche, de nombreux avantages pour la santé de l'ail (y compris ses propriétés anti-cancer) sont préservés si les clous de girofle entiers sont broyés et autorisés à siéger pendant 10 minutes avant la cuisson.

La façon la plus saine de cuisson ail

Nous recommandons l'utilisation de l'ail cru dans beaucoup de nos recettes. S'il s'agit d'un plat cuisiné vous préparez et vous ne pouvez pas tolérer l'ail cru, ajouter l'ail haché vers la fin du temps de cuisson pour conserver la saveur et la valeur nutritive maximale. Trop de chaleur trop longtemps va réduire l'activité des composés de soufre favorisant la santé qui se sont formés en laissant reposer pendant 5 à 10 minutes; il fera aussi l'ail amer. Par conséquent exposer à la chaleur de l'ail pour aussi peu de temps que possible (5-15 minutes).

Si vous souhaitez combiner l'ail avec de l'huile, nous vous recommandons d'éviter le chauffage à haute température de ce mélange d'huile et à l'ail. Garder la chaleur à 250F/121C ou inférieure aidera à préserver les avantages pour la santé à la fois de l'ail et de l'huile. Ce même principe s'applique à la rôtissoire de bulbes d'ail eux-mêmes. Nous ne recommandons pas la plage de température de 350F/177C que vous trouverez dans de nombreuses recettes et sur de nombreux sites. Une fois de plus, il faut une température plus basse pour aider à préserver les composés bénéfiques pour la santé de l'ail.

Article Wiki Fermé - AIL : Bienfaits, Propriétés, Effets secondaires, Dangers ?
posté Juil 19, 2014 par lancomega Niveau (9,050 points)

=> EN SAVOIR PLUS SUR LES PLANTES MÉDICINALES (Articles de Qualité)
(Ashwagandha, Rhodiola, Ganoderma Reishi, Panax Ginseng, Spiruline, Tribulus Terrestris, Maca, Garcinia cambogia, Schisandra, Ginkgo Biloba, Chlorella, Fenugrec, Harpagophytum, Griffonia Simplicifolia, Mucuna Pruriens, Curcuma...)

Plantes Médicinales & Compléments Alimentaires : 
...